Les Polonais du LOSC

Après Les Polonais de l’AJ Auxerre, ceux du FC Nantes, de l’AS Saint-Étienne, du PSG et du RC Lens, il fallait s’intéresser aux voisins et ennemis de ces derniers : les Lillois. Moins nombreux qu’à Lens quelques joueurs polonais et aux ascendants polonais ont porté les couleurs du LOSC. Inventaire non exhaustif…

Les pionniers

Destins communs pour Joseph Jadrejak (né en 1918 en Westphalie), Casimir Stefaniak (né à Essel en 1920), Bolek Tempowski (né en Silésie en 1921), Marian Walter (dit « Marius » Walter né à Carvin en 1927) et Félix Witkowski (né à Marles-les-mines en 1923). Immigrés polonais en France, ils ont rejoint le LOSC en 1944 pour les deux premiers puis en 1945 pour les autres. Ils seront les joueurs clés du grand LOSC des années d’après-guerre, champion de France en 1946, vice-champion en 1948 (avec Jean Baratte meilleur buteur du championnat (31 buts) et Bolek Tempowski troisième meilleur buteur avec 23 réalisations),1949 (Baratte encore meilleur buteur avec 26 buts) et 1950 et vainqueur de la Coupe de France en 1946, 1947 et en 1948. Avec les incontournables Jean Baratte, René Bihel (meilleur buteur du championnat 1945-1946 avec 28 réalisations), Jean Lechantre, Marceau Somerlinck, Henry Tessier, les Polaks du LOSC vont marquer les premières années du LOSC fondé en 1944.

Joseph Jadrejak
Casimir Stefaniak

En 1947 Casimir Stefaniak quitte le LOSC direction Nîmes où il restera jusqu’en 1948. En1949, Witkowski rejoint Valenciennes où il restera jusqu’en 1953, avant d’aller entraîner le RC Lens entre 1956 et 1958. L’année suivante c’est Joseph Jadrejak qui s’en va. En 1951 enfin, c’est Bolek Tempowski qui quitte le Nord pour rejoindre le RC Strasbourg (1951-1952) puis le SO Montpellier (1952-1954).

César Ruminski, fils d’immigrés polonais était né à Douai en 1924. Passé par le Stade de Reims (1942-1946) et le SC Douai (1946-1947), Ruminski arrivait au Havre en 1947. Ruminski est un joueur essentiel au sein de l’effectif havrais, qui, en 1950, retrouvait l’élite. La saison suivante, le club doyen terminait sur le podium du championnat de France de première division (3ème à un tout petit point du club champion, l’OGC Nice). C’est aussi sous le maillot havrais que Ruminski a inscrit deux buts. Le premier lors de la saison 1950-1951, face à Sochaux et le second lors de la saison 1951-1952 face à Strasbourg. En 1952, César Ruminski a rejoint le LOSC et a connu sa première sélection chez les Bleus (il sera sélectionné à 7 reprises entre 1952 et 1954). A Lille, il remportera le Championnat de France 1954 et la Coupe de France en 1953 et en 1955.

César Ruminski

Joueur du LOSC dans les années 1950, Zbigniew Misiaszek (né en 1933 à Marles-les-mines) n’a pas connu les mêmes succès que Ruminski. Formé à l’AS Auchel, le rugueux défenseur rejoint Lille pour la saison 1951-1952 et est prêté ensuite à L’Olympique universitaire de Lyon (le LOU, ancêtre de l’OL) jusqu’en 1954. Misiaszek ne reviendra dans le Nord que pour la saison 1954-1955 puis il évoluera ensuite à Béziers (1955-1958), au RC Strasbourg (1958-1960) puis à l’OM (1960-1961).

Si Krzystof Piatek n’a (hélas) pas signé à Lille, un homonyme est passé par le LOSC : Joseph Piatek. Formé au LOSC en 1952-1953, Joseph Piatek (né en 1931) n’a pas beaucoup joué dans le Nord. Il a rejoint Misiaszek à Lyon lors de la saison 1953-1954 puis a signé à Grenoble où il a joué davantage (plus de 180 matchs). Joseph Piatek a terminé sa carrière à l’US Boulogne (1959-1962).

Années 90’s

Né à Saint-Étienne en 1961 lorsque son père Jean jouait chez les Verts, Thierry Oleksiak est un pur produit du centre de formation stéphanois et restera sept saisons chez les Verts, entre 1979 et 1986. Très bon joueur défensif, Thierry Oleksiak a connu l’Europe comme la deuxième division – le titre de champion de France en 1981 avec Robert Herbin et Michel Platini comme l’enfer de la descente en 1984. Heureusement, Oleksiak va quitter le club sur une promotion en D1 sous les ordres d’Henryk Kasperczak en 1986 année où il signe à l’OGC Nice. Il signera ensuite à Metz, au LOSC puis au SCO d’Angers lors d’une ultime saison dans l’élite en 1993-1994. Personnage incontournable du foot français, Thierry Oleksiak était entraîneur adjoint des Verts entre 2015 et 2017 aux côtés de Christophe Galtier qu’il a rejoint pour endosser la même fonction au LOSC depuis janvier 2018.

Après un début de carrière prometteur à Lille (1992-1996) et un passage à Auxerre (1996-1998), Antoine Sibierski arrive à Nantes où il restera jusqu’en 2000, remportant au passage la coupe de France 1999 et l’offrant au club grâce à son doublé en finale en 2000 face à Calais. La suite de la carrière de Sibierski se déroulera à Lens (2000-2003) en Angleterre (Manchester city 2003-2006, Newcastle 2006-2007, Wigan 2007-2008 et Norwich 2008-2009.

Né à Lens en 1974 et petit-fils d’immigrés polonais, passé par Wasquehal (1994-1995) avant de signer à Lille, Pascal Cygan s’est révélé au LOSC, club avec lequel il va tout connaître entre 1995 et 2002. La relégation en Ligue 2 en 1997, la remontée en 2000 et l’Europe avec Vahid Halhilodzic (C1 et C3) lors de la saison 2001-2002. Fort de ses 200 matchs et de ses prestations solides, Cygan s’engage ensuite à Arsenal où il gagne le titre en 2004 et inscrit son nom dans l’équipe des Invincibles. Le grand défenseur poursuivra sa carrière à Villareal (2006-2009) puis à Carthagène (2009-2011).

Les années 2000

Le gardien de but Grégory Malicki (né en 1973) est passé par Niort (1995-1999), Rennes et Créteil (1999-2000) puis Châteauroux (2000-2001) avant de signer à Lille. Vice-champion de France en 2005, Malicki a connu la Coupe de l’UEFA en 2002, 2005 et 2006 et la Champions league en 2005-2006 et en 2006-2007 (au cours de cette compétition, Malicki a joué en tant que titulaire le match du 6 décembre 2006 face au Milan AC (Victoire 2-0 des Lillois). Après une saison pleine (34 matchs en 2008-2009), Malicki est parti à Dijon (2006-2007) puis à Angers (2010-2014). Né en 1984 à Lesquin et formé au club, Alexis Zywiecki n’a jamais joué sous les couleurs lilloises. Prêté à Dijon dès la saison 2006-2007, Zywiecki y restera jusqu’en 2011 avant de partir et terminer sa carrière à Fréjus au début des années 2010. En 2007, Ludovic Obraniak formé au FC Metz débarque à Lille où il restera jusqu’en 2012 en réalisant un doublé coupe-championnat en 2011. Celui qui a 34 sélections avec l’équipe nationale polonaise (et 6 buts) en « faisant semblant d’être polonais » (belle perf’) ira ensuite aux Girondins de Bordeaux (2012-2014), au Werder de Brême et à Rizespor (2014-2015) puis au Maccabi Haïfa (2015-2016) puis il terminera sa carrière à l’AJ Auxerre (2016-2018). Après des années fastes au Wisla Plock, club avec lequel il se révèle entre 2002 et 2006 (126 matchs, 58 buts) et à l’AJ Auxerre (164 matchs, 59 buts), Ireneusz Jelen arrive à Lille à l’été 2011.Très convoité, le Polonais ne s’engage le 30 août 2011 pour une seule saison au LOSC où il sera très décevant, ne jouant qu’une petite vingtaine de matchs et marquant simplement quatre buts.Le début de la fin pour le joueur auxerrois de l’année 2010 qui retournera ensuite à Bielsko-Biala pour la première partie de la saison 2012-2013 puis au Gornik Zabrze pour la fin de cette saison.

Le plus Polonais des Français (ou l’inverse)

Né le 17 mai 1993 et formé au LOSC, Julien Tadrowski y restera jusqu’en 2012 avant de retrouver le pays de ses aïeux. Parcours intéressant pour ce joueur qui rejoindra l’Arka Gdynia (2012-2013), le Pogon Szczecin (2012-2013), le Gornik Leczna (2013-2014), le Dolcan Zabki et le Widzew Lodz (2014-2015), le Motor Lublin (2015-2018), le Stal Rzeszow et le Mieszko Gniezno (2018-2019), le Stal Krasnik et le KSZO 1929 Ostrowiec Swietokrzyski (2019-2020) puis le Pogon Siedlce (3ème division nationale)  depuis 2020. Pas moins de 11 clubs polonais en 10 ans pour ce français d’origine polonaise qui a plusieurs sélections en sélection nationales dans les catégories U17 à U21 !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s