Champions d’Europe 1993 !

Le 8 mai 1993, les U17 Polonais battaient 1-0 les Italiens de Totti et Buffon, grâce à un but de Marcin Szulik et ils remportaient le championnat d’Europe des nations U17. Avant cela, les Polonais avaient battu les Français (Jean-Sébastien Jaurès, Pierre Ducrocq, Cédric Bardon…) en demi-finale (2-1 AP) et les Belges en 1/4 (2 TAB à 0). Dans leurs rangs, les Polonais comptaient des petits prodiges comme Maciej Terlecki ou Miroslaw Szymkowiak. Mais comme souvent dans les sélections de jeunes, certains ont fait de belles carrières et d’autres ont vu leurs ambitions réduites à peau de chagrin…

Perdus de vue

Brillant et buteur à plusieurs reprises lors de cet Euro U17,  Piotr Bielak le milieu de terrain alors joueur du KS Lublinianka est ensuite parti en Suisse en 1995 (FC Lucerne) avant de revenir dans son club formateur dès 1997 puis de passer de club en club sans grand succès (Hetman Zamosc, Bielsko-Biala, Motor Lublin ou le Pogon Szczecin). Même type de parcours pour Marcin Thiede joueur du Zawisza Bydgoszcz en 1993 qui poursuivra sa carrière à l’Elena Torun (1995-2001) au Polonia Bydgoszcz (2001-2003), au Korona Kielce (2003-2004) ou à l’Unia Janikowo (2004-2005).  Tomasz Kosztowiak a lui passé l’essentiel de sa carrière sans réel succès au Slask Wroclaw (1993-1996 et 2003-2007) entrecoupé par un passage non concluant au Borussia Dortmund (2000-2002). Sylwester Janowski, gardien de but formé au Siarka Tarnobrzeg a lui, vu sa carrière réduite au néant après un refus de son club formateur de le transférer au Slask Wroclaw. Artur Andruszczak qui évoluait au Stilon Gorzow Wielkopolski en 1993 et y est resté jusqu’en 1997 a ensuite enchaîné les clubs et il a joué sans grand succès au GKS Katowice (1997-2002), au Zaglebie Lubin (2002-2003), au Pogon Szczecin (2003-2004), au Gornik Leczna (2005-2007), au Lechia Gdansk (2007-2009) avant de revenir terminer sa carrière au GKP Gorzow Wielkopolski.  Le milieu de terrain Marcin Szulik, seul buteur de la finale victorieuse de cet Euro U17 de 1993 face à l’Italie, qui évoluait à Nowa Sol, fit un test non-concluant à l’AS Saint-Étienne. Il est ensuite passé par l’Hutnik Varsovie, puis le Polonia (1995-1997), le Stomil Olsztyn (1997-2002), le Gornik Zabrze (2002-2003) avant de terminer sa carrière au Lechia Gdansk (2004-2009).  Artur Wyczalkowski a joué essentiellement au Wisla Plock (1993-1998 et 2006-2012) avec quelques passages pas franchement mémorables au Pelikan Lowicz ou au Widzew Lodz et Marek Kowalczyk passa l’essentiel de sa carrière à cirer le banc du Slask Wroclaw. Marcin Drajer, joueur du Lech Poznan entre 1990 et 1997 (club où il est revenu en 1998, lors des saisons 1999-2000 et 2001-2002), a également enchaîné les clubs sans réel succès. Il est ainsi passé du Raków Częstochowa et du Dyskobolia Grodzisk Wielkopolski (en 1998), au club allemand du TSV Havelse en 2000, au Polonia Varsovie (2003 et 2004), en passant par le Widzew Lodz (2004) avant de terminer sa carrière à l’Unia Janikowo en 2005.

Andrzej Bledzewski reste le gardien héroïque de la demi-finale remportée 2 tirs au but à 0 face à la Belgique en ¼ de finale de cet Euro U17 de 1993. Alors joueur au Baltyk Gdynia, il a aussi joué au Polonia Bytom (1996-1997) et au Gornik Zabrze (1997-2002). Celui qui est aujourd’hui entraîneur des gardiens en deuxième division au GKS 1962 Jastrzebie a, comme Franck Jurietti, connu 1 sélection d’une minute avec l’équipe polonaise A, le 13 févier 2002 face  à l’Irlande du Nord..

Si certains ont disparu dans les limbes du football d’autres ont réussi des carrières honorables à l’image de Mariusz Kukielka, Arek Radomski, Miroslaw Szymkowiak ou Jacek Magiera.

Mention bien

Jacek Magiera, formé au Rakow Czestochowa est ensuite parti au Legia Varsovie où il est devenu un joueur emblématique du club entre 1997 et 2006. Avec le club de la capitale, il remporte deux titres de champion de Pologne (2002 et 2006), une coupe de Pologne (1997), une coupe de la ligue (2002) et une supercoupe de Pologne (1998). En 2006, Magiera débute sa carrière d’entraineur, en tant qu’assistant dans un premier temps (chez les U18 Polonais en 2006-2007 puis au Legia entre 2006 et 2013) puis au Zaglebie Sosnowiec en 2016 et au Legia en 2016-2017 (où il remporte le titre de champion de Pologne). Depuis 2018, Magiera est le coach des U20 Polonais.

Marcin Kukielka Siarka Tarnobrzeg (1990-1996) GKS Belchatow (1996-1998) Roda JC (1997-1999) Amica Wronki (1998-2002) où il remporte deux coupes de Pologne (1999 et 2000) PAOK (2002-2003) FC Nuremberg (2003-2004)  Wisla Krakow (2004-2005) Dynamo Dresde (2005-2006) Energie Cottbus (26006-2009 Xanthi (2009-2010). 20 sélections et 3 buts entre 1997 et 2006.

Arek Radomski, formé au Mieszko Gniezno et au Lech Poznan, a ensuite passé l’essentiel de sa carrière aux Pays-Bas, au BV Veendam (1994-1997), au SC Heerenven (1997-2005) et au NEC Nijmegen (2008-2010). Radomski a porté les couleurs de l’Austria de Vienne entre 2005 et 2008, le temps de remporter deux coupes d’Autriche et un titre de champion en 2006. Il a fini sa carrière de joueur au Cracovia (2010-2012). Entre 2003 et 2008, Radomski a porté à 30 reprises le maillot de la sélection polonaise et était dans le groupe qui a participé à la Coupe du monde 2006 en Allemagne.

Énorme gâchis

Le plus gros gâchis de ces U17 reste incontestablement Maciej Terlecki. Le fils de Stanislaw Terlecki a été formé au Znicz Pruszkow (1989-1992) et a fait ses débuts en professionnel au Polonia Varsovie (1992-1993). Après la victoire en championnat d’Europe, il part à Anderlecht pour la saison 1993-1994, où il ne s’imposera jamais. A l’hiver 1995, il revient au pays, au Legia qui ne peut le faire signer faute de place.  Terlecki fait aussi un essai au Lech Poznan qui ne le garde pas non plus et le jeune joueur repousse une offre du Feyenoord Rotterdam. Il s’engage alors avec le LKS Lodz (1995-1997). 62 matchs et 7 buts plus tard, Terlecki a la mauvaise idée de signer chez l’ennemi…au Widzew Lodz…Mal reçu par les supporters de son nouveau club et détesté par ceux de son ancien, Terlecki va rester trois saisons avant de partir à l’hiver 2001 dans une confusion suite à un conflit entre le joueur et sa direction à propos d’un bonus financier qui ne lui a pas été versé. A ce moment-là, Terlecki reste six mois sans club, s’il a réussi à s’entraîner un peu avec le Slask Wroclaw, il signe finalement à l’Orlen Plock (ancien nom du Wisla Plock). En manque de temps de jeune et en surpoids, il ne joue que 4 matchs sous les couleurs de Plock, équipe qui connaît cette année-là, la relégation. Parti  six mois au Ruch Chorzow avec lequel il ne jouera que deux matchs, Terlecki rejoint ensuite le Stomil Olsztyn pour le seconde partie de la saison 2001-2002. S’il joue 12 matchs, marque 4 buts et se relance, il n’empêche pas la descente du club. En 2002-2003, il retour au Widzew et se relance en jouant 24 matchs d’Ekstraklasa lors de cette saison 2002-2003. La saison suivante, il rejoint à nouveau le Wisla Plock puis signe au Pogon Szczecin pour la saison 2004-2005. Peu utilisé, il quitte le club à l’automne 2005 et voulait rejoindre Mieczyslaw Broniszewski au GKS Katowice, sauf qu’entre temps, Broniszewski était parti de Katowice… Il le rejoindra tout de même au printemps 2006 mais au Radomiak Radom, en deuxième division. Avec 16 matchs et 5 buts (dont deux lors du barrage pour éviter la relégation face au Tloka Gorzyce), Terlecki permet au Radomiak de se maintenir en seconde division. Toujours aussi instable, il quitte Radom à l’hiver 2005-2006 et retrouve le Polonia Varsovie ou il jouera ses derniers matchs dans l’élite. Alors qu’il était promis à un brillant avenir, les mauvais choix de carrière et le mauvais caractère du joueur ont fait qu’il n’a finalement connu qu’une seule sélection en A, le 19 juin 1999 lors d’un match amical face à la Nouvelle-Zélande (0-0)….    

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s