Bye bye Glowa & bye bye Pawel

La fin de saison signe pour beaucoup de joueurs la fin d’une carrière, c’est le cas cette année pour Arkadiusz Glowacki, véritable légende du Wisla Krakow. Cela a été annoncé hier, en même temps que le départ d’un autre joueur emblématique du club (qui lui n’arrête toutefois pas sa carrière) : Pawel Brozek.

de556589-46fa-4742-b2ad-3d373b617c42.jpg
Pawel Brozek et Arkadiusz Glowacki ont remporté six titres de champion de Pologne ensemble sous les couleurs du Wisla (2000-2001, 2002-2003, 2003-2004, 2004-2005, 2007-2008 et 2008-2009- Brozek en a remporté un de plus en 2010-2011) deux coupes de Pologne (2001-2002, 2002-2003) et une coupe de la Ligue (2000-2001). Ce sont deux joueurs qui symbolisent les années fastes du Wisla.

glowacki-7.jpg
Arrivée du Lech Poznan, Glowacki a débarqué à Cracovie à l’hiver 2000-2001, saison qui voyait aussi Pawel Brozek faire ses premières apparitions sous le maillot rouge du Wisla.

439452p.jpg

Glowacki s’impose assez vite comme joueur essentiel du Wisla aux côtés de Marcin Baszczynski, Radoslaw Kaluzny, l’ex-guingampais Ryszard Czerwiec, Marek et Bogdan Zajac. Cette saison-là, le Wisla gagne le titre de champion de Pologne, termine meilleure défense de la saison (27 buts encaissés en 30 rencontres) et meilleure attaque avec 66 buts inscrits en 30 rencontres (dont 19 par Tomasz Frankowski, 10 par Moskalewicz, 8 par Maciej Zurawski, 5 par Kaluzny, Sosin et Marek Zajac). Pawel Brozek tout juste promu en équipe première cette saison là, Pawel Brozek marquait son premier but le 21 avril 2001 face à l’Odra Wodzislaw, le premier de ses 133 buts sous le maillot du Wisla.

18 ans après, c’est la fin de l’histoire entre Glowacki, Pawel Brozek et le Wisla annoncée lors d’une conférence de presse ce 12 mai 2018. Un grand moment d’émotion comme on n’en avait plus connu depuis le départ de Sobolewski (www.polskafc.com/2013/08/26/goodbye-sobol/).
Si Glowacki raccroche définitivement les crampons, ce n’est pas le cas de Paweł Brożek qui a déclaré calmement:

« C’est un moment difficile pour moi, j’ai eu le temps de me préparer, mais malgré ça, cela reste difficile. L’aventure au Wisla se termine, le Wisla Cracovie est une grande partie de ma vie, donc ce n’est pas facile. Je voudrais remercier le président, les employés du club, les entraîneurs, les joueurs avec qui j’ai évolue. Enfin je tiens à remercier Głowa. Ce fut un honneur de jouer avec toi et de voir comment … tes cheveux sont tombés au fil du temps ».

Pawel Brozek était arrivé au club à l’âge de seize ans avec son frère Piotr. C’est le deuxième meilleur buteur du club derrière Kazimierz Kmiecik. Brozek a passé plus de seize saisons au Wisla (avec des passages au LKS Lodz (deuxième partie de saison 2001-2002) au GKS Katowice (2003-2005) à Trabzonspor (2010-2012 en même temps que Glowacki) au Celtic Glasgow (deuxième partie de saison 2011-2012) et au Recreativo Huelva (2012-2013)
Paweł Brożek devrait poursuivre sa carrière même s’il a déclaré ne pas avoir d’opportunité pour l’instant (c’est ce qu’il dit…) et qu’il va privilégier dans l’immédiat sa vie de famille. Brozek a déclaré aussi : « En choisissant un nouveau club, je demanderai à ma femme son conseil et son opinion mais pour le moment, je n’ai pas de propositions spécifiques ».

1WWktkqTURBXy9lNzg2NWYzZGUxM2E5MGFjMWU1NzNkODlmZTI4YTI1MS5qcGVnkpUDAM0BHM0N080Hx5MFzQMUzQG8.jpg

C’est ensuite Arkadiusz Glowacki qui s’est exprimé. Głowacki fort de ses 411 matchs joués sous les couleurs du Wisla est devenu à l’image de Radoslaw Sobolewski, une véritable légende du club. Même s’il a fait ses début au Lech Poznan, il a toujours dit que son que son cœur battait clairement pour le Wisla (sans faire preuve d’ irrespect pour le Lech, l’éternel rival du Wisla qu’il a également remercié lors de cette conférence d’adieu de ce 11 mai 2018). Parce que Glowacki c’est ça aussi, une classe hors norme. Głowacki a passé un total de 16 saisons au Wisła. Il a fait une pause de deux ans quand il est allé jouer au turc Trabzonspor entre 2010 et 2012 avant de retrouver Cracovie et un Wisla qui n’était plus que l’ombre de celui qu’il avait quitté. Effectivement depuis son retour, le Wisla n’a plus remporté le moindre titre. Si cela n’est pas de la fidélité et du dévouement…

Beaucoup plus ému que Brozek, Glowacki a mis quelques secondes avant de pouvoir dire un mot ce qui a déclenché un tonnerre d’applaudissements des journalistes rassemblés puis Glowa a déclaré:
« Tout d’abord, je voudrais commencer par remercier ma femme et mes enfants qui ont fait de moi un homme meilleur et m’ont toujours soutenu. C’est grâce à eux que j’ai pu me consacrer à ce que j’aime, au Wisła, au football. Ensuite, je veux remercier mon père, qui a toujours cru que je serais un sportif de haut niveau. J’espère et je pense avoir répondu à ses attentes. Merci à toute la famille. Merci à mes coéquipiers, car je n’ai pas rencontré seulement des collègues de travail. Je n’ai pas rencontré de simples collègues avec qui j’ai gagné et perdu. J’ai rencontré des amis au Wisla. Je suis toujours venu au club avec beaucoup de plaisir et j’ai toujours su que malgré les échecs, le chemin à suivre pour le club est celui de la réussite. Je devrais ici également mentionner le président de Cupial, grâce à qui nous nous sommes retrouvés ici et grâce à qui nous pouvons représenter les couleurs de notre club bien-aimé. Merci à tous les formateurs qui nous ont guidé. Avec certains, c’était plus agréable, avec d’autres moins, mais vous pouvez toujours apprendre quelque chose de tout le monde. Merci à tous les employés qui n’ont probablement pas toujours passé un moment facile avec nous. Je dois retourner aux racines aussi. Le club dont je viens est le Lech Poznań et c’est grâce au Lech je suis ici. C’est pourquoi je remercie chaleureusement Poznań. Je tiens également à remercier l’entraîneur Senol Gunes, car grâce à lui, à Trabzonspor, j’ai connu la Champion’s League. C’était quelque chose de grand. Merci aux entraîneurs de l’équipe nationale qui m’ont toujours donné une chance et qui croyaient en moi. Merci aussi à Paweł Brożek, car c’est un symbole pour moi de quitter le club en même temps qu’un vrai ami. C’est un moment difficile pour moi, mais je sais que toute cette période au Wisła a été belle ».
Głowacki non plus n’a (pour le moment) pas de plans précis pour l’avenir, bien que la présidente Marzena Sarapata souhaite le garder dans le club sans avoir préciser toutefois un rôle exact.

Les deux joueurs ont ajouté qu’ils ne remerciaient pas encore les fans puisqu’ils comptaient le faire ce dimanche lors du match contre Lech Poznań. Głowacki ne jouera pas ce match en raison d’une blessure mais Brożek a avoué qu’il aimerait jouer même quelques minutes pour dire au revoir aux fans .

Bien que Brożek et Głowacki jouent rarement en cette fin de saison, leur départ laissera définitivement un vide énorme dans le club. Dans le vestiaire, il sera certainement difficile de les remplacer.

DFSKITvWAAAbH4u.jpg

Si Brozek et Glowacki ont marqué l’histoire du Wisla, il convient de préciser qu’ils ont aussi joué à plusieurs reprises en sélection nationale.

Dès 2002, Glowacki connaissait ses premières sélections et était dans le groupe qui disputait la Coupe du monde en Corée du sud et au Japon en 2002 où il n’a fait aucune apparition. La première sélection de Glowacki date du 21 août 2002 lors d’un match amical face à la Belgique (1-1). Glowacki a joué à 29 reprises sous les couleurs de la sélection nationale polonaise (1er but de Brozek sous le maillot polonais en 2005)
Brozek a connu sa première sélection le 27 avril 2005 lors d’un match amical face au Mexique à Chicago. Pawel Brozek marquait son premier but en sélection lors de ce premier match, d’une frappe puissante à la 71ème minute.
Brozek était aussi dans le groupe polonais lors de la Coupe du monde 2006 en Allemagne et lors de l’Euro 2012 en Pologne. Si en 2006, il était apparu à trois reprises sur le terrain, il n’entra pas en jeu lors de l’Euro polonais. Brozek a été sélectionné à 38 reprises et a inscrit 9 buts.
SP-4-Kadra-przed-Wegrami-_540_360_80.jpg

Après Sobolewski en 2013, les départs conjugués des légendes Pawel Brozek et  Arkadiusz Glowacki marquent bel et bien la fin des années fastes du Wisla.

Dc8HGJVX0AAiiVi

3 replies to “Bye bye Glowa & bye bye Pawel

  1. Grand fan de football, et traitant de ce dernier sur mon blog, je te remercie pour ce super article ! Je ne connais, malheureusement, que trop peu le championnat polonais, qui est trop peu médiatisé en France je trouve. Mais ton article montre ce qu’il y a de plus beaucoup dans le football : l’amour pour un club. Merci de m’avoir fait découvrir un peu plus ces noms et ce championnat, je m’abonne pour pouvoir te lire à l’avenir !

    J'aime

Répondre à Thomas Baumgartner Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star