Polaks, gardiens et buteurs

César Ruminski, fils d’immigrés polonais était né à Douai en 1924. Passé par Reims et le SC Douai, Ruminski arrivait au Havre en 1947. Ruminski est un joueur essentiel au sein de l’effectif havrais, qui, en 1950, retrouvait l’élite. La saison suivante, le club doyen terminait sur le podium du championnat de France de première division (3ème à un tout petit point du club champion, l’OGC Nice). C’est aussi sous le maillot havrais que Ruminski a inscrit deux buts. Le premier lors de la saison 1950-1951, face à Sochaux et le second lors de la saison 1951-1952 face à Strasbourg. A ce jour, Ruminski, Dragan Pantelic (Girondins de Bordeaux, saison 1981-1982) et Bernard Lama (LOSC, saison 1988-1989 et RC Lens, saison 1991-1992) sont les trois gardiens de buts qui ont inscrit deux buts en championnat lors de leur carrière. *A signaler, ce sont des buts sur penalty, seuls Jean-Claude Hernandez (AS Monaco, saison 1962-1963) Grégory Wimbée (AS Nancy, saison 1996-1997) et Ali Ahamada (Toulouse FC, saison 2012-2013) ont inscrit des buts dans le jeu.

e5f6981574f7455053b52ce79d487e92
César Ruminski

En 1952, Ruminski a quitté le club doyen pour retrouver son Nord natal et a rejoint le LOSC. Sous les couleurs lilloises, Ruminski ne marquera pas de but mais il a remporté la Coupe de France 1953 et le Championnat de France en 1954.
Dès 1952, Ruminski connaîtra les joies de la sélection nationale française (à sept reprises entre 1952 et 1954).

Ruminski au musée des gardiens de but

Fiche FFF Ruminski

A noter, un autre gardien de but d’origine polonaise a aussi été buteur : Stéphane Daczkowski, joueur qui a porté les couleurs du FC Sète (1944-1948) et du FC Nantes (1956-1957) mais qui a passé l’essentiel de sa carrière au Nîmes olympique (1948-1956) avait marqué un penalty lors de la saison 1954-1955 face au RC Strasbourg. Daczkowski avait aussi été sélectionné à deux reprises en équipe de France en 1951 et reste le premier joueur nîmois sélectionné en EDF.

1435586457

 

Sans titre.jpg

Daczkowski au musée des gardiens de but

Hommage à Stéphane Daczkowsky Planète Nîmes olympique

Ruminski et Daczkowski – Des Polaks en bleu

Stéphane Daczkowski s’est éteint en 2016 à Nîmes et Ruminski en 2009 à Lisieux.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star