4-Fucking Real !

C’était écrit, c’était prévu, le Legia devait se prendre (encore) une grosse pilule face au Real Madrid dans son stade vide faute de supporters stupides. C’était sans compter sur l’arrogance et la suffisance des joueurs du Real. Effectivement, au bout de 56 secondes, Gareth Bale envoyait une demi volée parfaite en plein dans la lucarne de Malarz. A la 17ème c’est l’excellent Bereszynski (si j’étais un club français, je mettrais un billet sur lui) qui sauvait le Legia en repoussant sur sa ligne de but une tête de Varane. Deux minutes plus tard, Malarz devait s’employer sur une frappe de Benzema. Puis un festival d’occasion sans réussite du Real qui la joue facile, une tête de Ronaldo, une frappe de Bale et enfin, à la 35ème un but de Benzema. 2-0. La défaite prévue et annoncée se dessine. Les joueurs du Legia peu mieux dans cette Ligue des champions se permettent même de revenir dans le match à la 40ème minute de jeu quand Odjidja envoie un parpaing dans la lucarne de Navas. 2-1 score à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les joueurs de la Maison blanche reprennent les attaques par une volée de Bale repoussée par Malarz et une frappe de Ronaldo non cadrée. Mais les joueurs du Legia ont du répondant et le petit brésilien Guilherme envoyait une frappe qui frôlait la lucarne droite de Navas .

A la 58ème, c’est l’exploit. Radovic déboule sur le côté gauche du terrain et décoche un pointu des 25 mètres qui trompe Navas. 2-2. Les madrilènes essaient alors de repasser devant et se créent des occasions par Ronaldo et Benzema mais rien n’y fait. Pire les Espagnols s’énervent et Ronaldo déjà très agaçant devient vraiment détestable.

CwSSj0DWYAUN9qT.jpg
A la 83ème, nouvel exploit Prijovic dans la surface remet le ballon en retrait pour Thibault Moulin qui frappe, poteau rentrant. 3-2 pour le Legia. La dilettante des joueurs du Real leur joue un mauvais tour. Finalement, les Espagnols sauvent les meubles et égalisent par Kovacic à la 85ème. Les hommes de Zidane frappent une dernière fois la barre sur une frappe de Vasquez à la 94ème mais plus rien n’y fait. Score final 3-3.

Du coup, beaucoup de spectacle dans ce match débridé. 6 buts et 37 frappes (10 du Legia et 27 du Réal !) et surtout un point inespéré. On attendait une lourde défaite, on a le premier point polonais en LDC depuis près de 20 ans. Un grand merci à l’arrogance et la suffisance du Réal qui a montré l’image hier soir d’un petit club incapable de respecter ses adversaires si faibles qu’ils soient. Fucking madrilènes …

CwR0D-7W8AEZVuy.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s