Quand on est bête…

J’avais déjà fait un post sur les supporters du Legia et plus particulièrement sur ceux de la tribune « Zyleta » – l’imperfection au masculin – les plus spectaculaires mais aussi les plus virulents et sans doute les plus stupides d’Europe, ils ont encore frappé …

Les supporters du Legia et les instances de l’UEFA se détestent mutuellement. Les choses se sont considérablement accentuées ces dernières années. D’abord, les supporters reprochent à juste titre du reste, l’exclusion par le fait, des clubs polonais de la Ligue des champions depuis 20 ans. Ensuite, en juillet 2007, le club polonais était exclu de la Coupe Intertoto et interdit toute une saison de toute compétition européenne à la suite d’incidents lors d’un match contre Vilnius.
En 2013, en raison du comportement raciste de certains ultras du Legia lors du match de deuxième tour préliminaire de C1 face aux New Saints (3-1), l’UEFA avait infligé une amende de 30 000 euros au club et imposé la fermeture de la tribune Zyleta pour le match de barrage retour de la Ligue des Champions face au Steaua Bucarest, joué le 27 août à Varsovie. Les ultras du Legia avaient alors squatté la tribune opposée et répondaient à l’UEFA par un magnifique tifo à travers lequel ils déclaraient – ironiquement – leur amour des instances de l’UEFA (ci-dessous).

14steaua2_f14.jpg

En 2014, lors du 3e tour préliminaire de la C1, les dirigeants du Legia faisait entrer en jeu à la 86ème minute du match retour où ils menaient 2-0 (après avoir battu les Ecossais 4-1 la semaine d’avant) un joueur non-inscrit sur la liste remise à l’UEFA par le club. Ne laissant pas passer l’erreur, l’UEFA s’empressait de qualifier le Celtic sur tapis vert pour la phase de poules de la Champions League. Les supporters de la tribune Zyleta s’empressait de répondre à cette décision par un tifo explicite (ci-dessous)

731544979248c023af664a11ae4c9.jpg

En septembre dernier, le Legia faisait son retour en Ligue des champions après 20 ans d’absence, face au Borussia Dortmund. Si sur le terrain, la fête tournait court (6-0) il en était de même dans les tribunes. Fumigènes, jets de projectiles, chants racistes et surtout violences (invasion de tribunes…) Le tifo d’avant match qui annonçait le retour  du clus et de ses supporters agités annonçait aussi (hélas)  le bordel qu’ils comptaient mettre. De ce côté là, ils ont bien réussi leur coup. Tellement que l’UEFA a déclaré que le match face au Réal Madrid se déroulerait…à huis-clos…

Le 8 octobre les dirigeants du club, conscients de la lourde perte financière que cela représente, déposaient un recours. Ce dernier a été rejeté mercredi 12 octobre et le match du 2 novembre face au Real Madrid se tiendra bel et bien à huis clos avec tout ce que cela implique tant d’un point de vue financier (qui doit en plus, payer une amende de 80 000 euros) que pour l’image du club. Maciej Wandzel a indiqué que la perte financière liée à cet événement serait de 3 à 4 millions de zlotys, entre autre cela fait fuir les investisseurs potentiels et sponsors pour qui cette rencontre face au Real était un bel outil promotionnel.

Wojciech Kowalczyk, ancien attaquant du club déclarait dans Przeglad sport comprendre la décision de l’UEFA : « C’est une très bonne décision. Qui pouvait donner la garantie que des vrais supporters qui désiraient se rendre à ce match ne se seraient pas fait gazer par les Ultras ? » Kowalczyk a aussi regretté le fait que Boniek ait fait des pieds et des mains auprès des instances de l’UEFA pour que ce match soit joué en public à Varsovie. Kowalczyk ajoutait :« La somme importante d’argent que donne l’UEFA pour participer à cette phase de poules ce n’est pas pour y voir un tel cirque et des stadiers gazés par des « supporters »

Heuts ultras Legia-sécurité

legia-bdortmund_1.jpg

Ce climat pesant et violences continue, fatigue tout le monde dans la capitale polonaise à commencer par Dariusz Mioduski, actionnaire majoritaire du club (60%) qui compte bien se retirer des affaires du Legia, laissant Maciej Wandzel et Boguslaw Lesnodorski, ses ennemis et co-actionnaires,  gérer les destinées du club.

636076689124795162
Le trio à la tête du Legia (de gauche à droite) : Wandzel, Lesnodorski et Mioduski (actionnaire majoritaire sur le départ)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star