1 – Blitzkrieg !

En voyant le tirage expédier le Legia dans le groupe du Real Madrid, du Borussia Dortmund et du Sporting Portugal, on savait que ca allait être très très dur pour les Polonais. Etre exclu de la Ligue des champions pendant 20 ans, forcément ça laisse des marques et un fossé se creuser entre les clubs polonais et ceux des grands championnats.
Hier, on voyait donc un tifo de début match absolument magnifique. (comme souvent du reste) et un premier aperçu de ce que le représentant polonais pouvait faire dans cette compétition. On savait que le Legia n’était pas au niveau, le club galère en ce début de championnat, ce n’était pas pour exploser le Borussia Dortmund, mais quand même, se faire malmener à ce point… Ce qui devait arriver donc , arriva et cela, dès la 7ème minute, ouverture du score des Allemands par Gotze, huit minutes plus tard c’est Sokratis qui doublait la marque et deux minutes plus tard, c’est l’ex-barcelonais qui marquait le troisième but du Borussia. 3-0 au bout seulement de 17 petites minutes, la messe était dite. Le début de seconde période faisait penser au début de match, six minutes après le retour des vestiaires, c’est l’excellent Raphaël Guerreiro qui marquait le 4ème but. A la 76eme, Castro marquait un cinquième but puis à la 87ème Aubameyang finissait le travail. 6-0 score final.

648x415_tifo-supporters-legia-varsovie-retour-ligue-champions-14-septembre-2016-face-dortmund

L’addition est lourde mais pas surprenante, rien qu’à voir les effectifs sur le papier et le recrutement estival. Pendant que Dortmund engageait le champion d’Europe Guerreiro, le barcelonais Bartra ou le nouvel international français Ousmane Dembelé, le Legia signait Jakub Czerwinski ou Maciej Dabrowski.

Concernant le match d’hier c’est Radoslaw Gilewicz ex-international polonais qui a trouvé les bons mots : « Ce match ce n’est pas la Ligue des champions, c’est une honte » Il a ajouté aussi à propos de entraineur Besnik Hasi : qu’il n’aurait pas dû avoir une autre chance, que c’est une perte de temps, d’argent et de points. Au moins c’est dit et c’est ce que tout le monde pense depuis quelques temps, les derniers sceptiques ne l’étant visiblement plus ce matin…. Un monde d’écart.

0a71a

Hier, on a donc vu un Legia impuissant, en retard dans tous les domaines. La désagréable impression de voir un match de Coupe de France entre une équipe de Ligue 1 et une de première division de district. Ce qui hélas, en dit long sur le niveau du championnat polonais où ce même Legia se promène depuis quelques années.

Maintenant les doutes sont dissipés, cette campagne européenne va être un vrai chemin de croix pour des Polonais qui finiront sans doute la campagne sans le moindre point (par bonheur, en Pologne, on aime les chemins de croix, ouf…). Inutile de se leurrer, la troisième place semble elle aussi inaccessible. Mais comme disait l’autre : « L’important c’est de participer ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s