Fucking money

Evidemment, le salaire moyen d’un joueur d’Ekstraklasa est loin, très très très loin de celui d’un joueur de Premier League (estimé à près de 2,850 M€ par an), d’un joueur de Bundesliga (un salaire moyen d’environ 1,8 M€ par an), d’un footeux de Série A (1,650 M€/an) de Liga espagnole (1,5 M€/an) ou de Ligue 1 (1,235 M€/an – moyenne sous influence des salaires versés aux joueurs de la capitale, 7 des 10 joueurs les plus payés la saison dernière étaient parisiens).

Au classement mondial des salaires moyens dans les championnats de premières divisions, le championnat polonais se classerait à la 26ème position, entre la Tippeligaen norvégienne et l’Allsvenskan suédoise.

Ainsi, cette saison, le joueur du Legia Varsovie Miroslav Radovic serait le plus payé avec 260 000 € net par année, bref loin derrière les 18 millions d’Ibra’ ou les 15 de Thiago Silva. Sebastian Mila (Lechia Gdansk), fraîchement revenu au pays, serait le second de ce classement et ses émoluments sont estimés à 240 000 euros par an. Le portugais Orlando Sa du Legia occuperait la troisième marche du podium avec 220 000 euros.
Suivent ensuite, Szymon Pawłowski (Lech Poznań – 200 000 euros/an) Le serbe Ivica Vrdoljak (Legia Varsovie – 200 000 euros/an) le finlandais Kasper Hamalainen (Lech Poznań – 180 000 euros/an) l’autre portugais du Legia Varsovie Helio Pinto (170 000 euros/an) le portugais et chypriote Dossa Junior (Legia Varsovie – 170 000 euros/an) Tomasz Jodłowiec (Legia Varsovie – 160 000 euros/an) puis Piotr Celeban, revenu au Śląsk Wrocław après un exil en Roumanie (150 000 euros/an)
Deux conclusions s’imposent, le foot polonais, malgré l’organisation impeccable de l’Euro 2012 et des enceintes toutes belles toutes neuves pour la quasi totalité des équipes pensionnaires d’Ekstraklasa, le championnat polonais reste loin d’être attractif financièrement (et sportivement) pour les joueurs (quand on sait qu’au classement des salaires moyens, les championnats de Suisse, de Belgique, d’Ecosse ou d’Autriche devancent celui de Pologne…) Le championnat polonais paie clairement le prix d’une politique dictée par l’UEFA depuis une quinzaine d’année qui consiste à mettre à l’écart les clubs d’Ekstraklasa (et d’autres pays ‘non attractifs’) des compétitions européennes.

La seconde conclusion est que l’hégémonie du Legia Varsovie se traduit sur le terrain (vainqueur de la Coupe de Pologne en 2011, 2012, 2013, du Championnat en 2013 et 2014, 1/16ème de finale en Ligue europa 2011-2012 et cette saison) et financièrement.

On peut citer ici en vrac, la vente de Bielik à Arsenal au dernier mercato (3 millions plus primes) le fait que Legia aurait même pu s’inviter en phase de poule de Ligue des champions à une erreur près… un beau parcours en Ligue europa (5 victoires, une défaite en phase de poule) et l’émergence d’une génération de très bons jeunes joueurs (Michał Kucharczyk, Daniel Łukasik, Michał Żyro, Jakub Kosecki, Dominik Furman)

Przeglad sportowy illustrait cette domination budgétaire la semaine dernière en publiant cette carte très explicite. On voit que derrière les 120 millions de zlotys (environ 30 millions d’euros) de budget du Legia, on trouve le Lech Poznan (45 millions de zlotys – environ 10.5 millions d’euros) le Wisla Cracovie (35 millions de zlotys – prés de 8 millions d’euros) et le Lechia Gdansk (34 millions de zlotys). Le Legia possède donc à peu près le budget du Stade de Reims, Toulouse ou Nantes tandis que le Lech Poznan a un budget proche de ceux de l’AC Ajaccio ou du Havre et le Wisla un budget proche de clubs comme Créteil ou Chateauroux.
Fucking money…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s