Just Gebethner

Tadeusz Gebethner est l’héritier de la plus grande famille d’éditeurs de Pologne du début du XXème siècle. Il voit le jour en novembre 1897 à Varsovie au milieu d’érudits et d’intellectuels de tous horizons. Si les livres suscitent chez lui un véritable engouement, Tadeusz a une autre passion : le football. En 1915, il décide de fonder, avec ses frères Jan et Waclaw, le Polonia Varsovie. C’est par attachement à son pays qu’il choisit ce nom mais aussi fort d’une volonté culturelle et faisant référence à l’humanisme il choisit le nom de Polonia, Pologne en latin.

03

Tadeusz Gebethner restera président et capitaine du Polonia de 1915 à 1925. Avec une interruption pendant la guerre russo-polonaise (février 1919- mars 1921) où il s’engage dans la 5ème division des ulhans (4 pulku ulanow zastowsikch) pour défendre son pays.

En 1921, pour le premier championnat de l’Histoire, le Polonia termine à la seconde place derrière le Cracovia.

En 1925, Gebethner alors âgé de 28 ans stoppe sa carrière de joueur pour s’investir pleinement dans l’entreprise familiale. C’est au cours de ces années 1920 que la maison Gebethner et Wolff envoie des milliers de livres aux enfants polonais émigrés en France afin qu’ils ne perdent pas contact avec leur culture d’origine.

En septembre 1939, quand débute le second conflit mondial, Tadeusz Gebethner s’engage dans le 102ème régiment de cavalerie qui prend part à la bataille de Grodno. Il est alors fait prisonnier et emmené en Lituanie à Rakiszki d’où il réussit à s’échapper en 1941.

En 1942, Ludwika Abrahamer et Alina, sa fille de 12 ans, qui viennent de Skawina errent dans les rues de la capitale polonaise. Ludwika se tourne alors vers une connaissance pour demander de l’aide. Cette personne ne pouvant rien faire pour elles, leur conseille de contacter Tadeusz Gebethner. Ce dernier accepte de les aider et de les abriter. Quelques semaines plus tard, elles sont rejointes par le père d’Alina et mari de Ludwika, Salomon.

Gebethner prend alors de gros risques pour la famille Abrahamer, il leur fournit de faux papiers allemands (Kennkarke) et prend même en charge, avec les contacts qu’il a dans la Résistance, une importante opération des yeux de Salomon. A plusieurs reprises, Gebethner soudoie la police polonaise ou la Gestapo afin qu’ils se taisent rien ou relâchent la famille Abrahamer.

En aout 1944, Tadeusz Gebethenr participe à l’insurrection de Varsovie où il est commandant près du secteur de l’université technologique. Au cours des combats, il est grièvement blessé et perd un bras et une jambe. Il est ensuite emmené au stalag XI A à Altengrabourg (région de Magdebourg) où il décède le 14 octobre 1944 à la suite de ses graves blessures.

La famille Abrahamer a survécu à la guerre et Alina et sa mère ont demandé au mémorial de Yad vashem en 1981 à ce que Tadeusz Gebethner soit reconnu comme Juste parmi les nations. La demande acceptée, les deux femmes ont planté un arbre en l’honneur de Tadeusz dans l’allée des justes.

01s

Fiche de Tadeusz Gebethner sur le site du mémorial Yad Vashem
http://www.yadvashem.org/yv/en/righteous/stories/gebethner.asp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s