Les Polonais de L’AJ Auxerre

Entre l’AJA et la Pologne, c’est une grande histoire d’amour…

Dans la série « les monuments du foot en péril », après Nantes, Lens, Monaco et bien d’autres, c’est peut-être bientôt au tour de l’AJ Auxerre. Et on ne le souhaite pas car l’AJA est une terre d’asile pour joueurs Polonais. Et c’est tellement mieux que cette terre d’asile soit en Ligue 1 …

Dans les 70’s

Entre 1974 et 1980, l’AJ Auxerre est en D2. Maryan Szeja originaire de Silésie, commence sa carrière à Kedzierzew puis à Wałbrzych. En 1972, il fait parti du groupe Champion olympique avec Lato, Deyna, Joachim Marx ou Lubanski. Maryan découvre la France et le FC Metz pour la saison 1973-1974 et terminera sa carrière à Auxerre où il restera 6 ans de 1974 à 1980.

En 1974, Maryan n’est pas le seul Polonais à débarquer à l’AJA, il est rejoint par son ex-coéquipier de Walbrzych : Zbigniew Szlykowicz A.K.A Szlyko (à ce jour, Szlyko hante toujours l’Abbé Deschamps) qui restera lui en tant que joueur jusqu’en 1978, année d’arrivée de Jozef Klose père de Miroslav qui restera lui jusqu’en 1981.

Klose comme Szeja joueront la finale de Coupe de France 1979 (perdue 4-1 face à Nantes dans les prolongations) et accrocheront le titre de D2 en 1980.

Premiers pas en D1

C’est donc le 24 juillet 1980 que l’AJA fait ses premiers pas en D1 à Toulon face à Ajaccio (le terrain des Corses étant suspendu…). La montée oui, mais avec des Polonais ! Ainsi, Henryk Wieczorek arrive du Gornik Zabzrze et Andrzej Szarmach du Stal Mielec (tous deux sont vice-champions olympiques 1976 et troisièmes de la Coupe du Monde 1982). Ils sont rejoints en 1982 par le défenseur et actuel coach du Lechia Gdansk (et ex sélectionneur Polonais) Pawel Janas qui débarque lui du Legia Varsovie.

En 1983, Wieczorek quitte la Bourgogne tandis que Szarmach continue de planter ses buts (94 en 148 matchs. Szarmach est le meilleur buteur de l’histoire de l’AJA et sacré meilleur joueur étranger en 1981 et 1982). En 1985, Szarmach quitte à son tour la Bourgogne puis en 1986, c’est Janas qui quitte le navire Auxerrois. Or un Polonais à l’AJA c’est vital, Janas, Szarmach et Wieczorek sont partis mais Andrzej Zgutczynski arrive pour la saison 1986-1987. Comme Wieczorek, il arrive du Gornik Zabzrze et a participé à la Coupe du monde 1986. Zgutczynski restera deux saisons à l’AJA puis de 1987 à 1990, c’est Waldemar Matysik qui joue le Polak de service au sein de l’AJA sans avoir les mêmes succès et les mêmes charismes que leurs prédécesseurs Janas ou Szarmach.

Andrzej SZARMACH Panini Auxerre 1984.png

1990. Nouvelle décennie qui commence, nouveau Polonais qui arrive : Zbigniew Kaczmarek qui évolue alors avec Vahirua, Scifo, Bruno Martini, Christophe Cocard … Puis en 1992, Kaczmarek part. Il faut alors attendre la sainte année 1998 pour voir arriver de nouveaux Polonais à l’AJA : le défenseur Tomasz Klos (69 sélections – 6 buts avec l’équipe de Pologne entre 1998 et 2006) et l’attaquant Marcin Kuzba. Si Klos s’impose, Kuzba n’y arrive pas et part un an seulement après son arrivée. Klos quitte Auxerre en 2000 direction Kaiserslautern et Auxerre reste deux ans sans Polonais jusqu’à l’arrivée de Piotr Wlodarczyk en 2002 qui n’arrive pas non plus à s’imposer à Auxerre laissant planer sur l’Abbé des champs, le fantôme de Szarmach.

auxerre-tomasz-klos-5-france-foot-1999-2000-football-trading-cards-17726-p

Il faudra ensuite attendre 2006 pour qu’Auxerre retrouve un buteur Polonais en la personne d’Ireneusz Jelen. Une Coupe de Pologne 2006 et une quarantaine de pions en une centaine de matchs avec le Wisla Plock ont convaincu les dirigeants Auxerrois. près de 150 matchs et de 50 buts plus tard, Jelen part à Lille en 2011 où il vit une saison particulièrement pénible laissant ainsi Dudka (arrivé en 2008) seul Polonais à Auxerre.

Andrzej Szarmach a déclaré récemment qu’il pensait que l’AJA allait d’être rétrogradée en Ligue 2 à la fin de la saison :
« C’est très difficile, ça fait la 4e ou la 5e année de suite qu’ils sont proches de descendre et je pense que cette année ils vont vraiment y arriver. Il y a de grandes chances…Il y a eu beaucoup de changements d’entraîneurs, de dirigeants, ce n’est pas toujours très bien pour l’équipe et les résultats »

Si c’est Szarmach qui le dit…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s