Ebi Smolarek

Dans la famille Smolarek, on connaissait le père Włodzimierz Smolarek qui avait participé aux phases finales de Coupes du monde 1982 et 1986. Puis ensuite, on a eu le fils Eusebiusz. Formé au Feyenoord de Rotterdam où il débute en pro et reste 5 ans (2000-2005) avant de filer au Borussia Dortmund pendant deux ans (2005-2007). Jusque-là, tout va bien, d’ailleurs, dès mars 2004 Ebi est appelé régulièrement en équipe nationale.

En 2007, Eusebiusz veut du soleil, direction Santander où le club termine la Liga à la sixième place et se qualifie pour la première fois de son histoire en coupe d’Europe (Europa League). Tout va toujours bien.
Le 17 novembre 2007, c’est l’apothéose : Smolarek marque les deux buts de la victoire Polonaise face à la Belgique et qualifie la Pologne pour la première fois en phase finale un Championnat d’Europe.

635421496094918601

Après, ça se complique, la Pologne rate son Euro 2008 en Suisse et en Autriche au cours duquel Smolarek est complétement transparent. Le 30 aout 2008, il est prêté à Bolton par le Racing Santander, joue 12 matchs, ne met qu’un pion en FA Cup et à peine un pied devant l’autre. Résultat, de retour à Santander il met fin à son contrat (sans doute aussi un peu à sa carrière…) et file chez les grecs de Kavala. Une petite quinzaine de matchs plus tard, Smolarek tente un retour au bled, refuse de signer au Lech Poznan (alors champion de Pologne en titre) pour une vague histoire de gros sous et s’engage avec le Polonia Varsovie pour la saison 2010-2011 où il claque 7 buts en 23 matchs.

Encore pour une histoire de gros sous, Smolarek s’engage au Qatar dans le club d’Al-Khor (où il rejoint Alain Perrin) en déclarant franchement et ouvertement : « J’ai reçu un bon nombre d’offres de la Chine et Chypre, mais l’offre proposée par Al Khor était la plus intéressante financièrement ».

Bref, Ebi est à ranger (comme tant d’autres) dans le placard « éternel espoir qui ne percera jamais », mais rien que pour le 17 novembre 2007 (et aussi un peu pour sa chevelure) bah je l’aime bien moi Ebi Smolarek…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s